Banner Holder

Add to favorites CharlElie rss

Genre : Rock


Temporary holder for the Flash® object

Charlélie Couture, ou CharlElie Couture, de son vrai nom Bertrand Charles Elie Couture, est un chanteur, compositeur, peintre, écrivain et photographe français.
Né à Nancy le 26 février 1956, diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts, CharlElie s'inscrit dans le courant « multiste », des artistes pluridisciplinaires dont il est une des références notoires.

En effet depuis plus de vingt-cinq ans, CharlElie poursuit une démarche vers ce qu'il définit comme "l'Art Total", attitude globale consistant à trouver des interconnexions entre les formes d'expressions de l'Homme que sont l'Ecriture, l'Image et la Musique. "J'ai commencé quand j'avais 15 ans. En France, j'ai fait 80 expos. A 12 ans, dans une exposition de peintres dadaïstes que je visitais avec mon père à Nancy, j'ai eu comme le sentiment ébloui que c'était ça qu'il fallait que je fasse."

En 1978, pour sa thèse de fin d'étude il a choisi le thème de « la polymorphie de l'esprit » qu'il explore encore aujourd'hui. À cette occasion, il présente des photos, des textes et des peintures et il auto-produit un premier disque « 12 chansons dans la sciure », qui attire l'attention des professionnels.

À peine trois années plus tard, en 1981, il est le premier artiste français signé par Chris Blackwell sur Island Records, un label Anglo-Américain. Neuf mois plus tard, le succès est au rendez-vous avec l'album « Poèmes rock » enregistré à ... New-York. La même année, il fonde à Nancy, le groupe "Local à Louer", associant photographes, peintres et poètes et publie à cette occasion le fameux "manifeste de l'Art Rock" où il écrit : "l'Art doit faire la jonction entre le fonctionnalisme de la société industrielle et les aspirations de la culture pop!".

En tant que musicien, il a composé 17 bandes originales de films (dont notamment celle de Tchao Pantin). CharlElie a exposé ses peintures, photos et dessins, en France, en Belgique, en Suisse, aux Etats-Unis. Musicien et compositeur prolifique, CharlElie a enregistré 23 albums et fait 1500 concerts à travers le monde.

Il a publié une quinzaine d'ouvrages de réflexions, de dessins et de photos. Il a réalisé des affiches pour le tennis comme la finale de la Coupe Davis à Paris et soutenu la candidature de Paris pour les jeux Olympiques Paris 2008. Il a dessiné des logos comme celui de la région Lorraine, conçu le design de montres et créé une collection de chaussures sous la marque "ChElie".

Intéressé par les nouvelles possibilités d'expressions et de communications qu'offrait le réseau Internet, CharlElie fait partie des mille premiers adeptes qu'on a appelé "les pionniers du Web". En 1996 il crée "les champs paraboliques" son site qu'il fait régulièrement évoluer, en utilisant ce nouvel espace de création numérique.

En 2003, c'est en tant qu'artiste plasticien qu'il est invité à participer à un concours pour l'aménagement de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) d'Amiens (Somme). Son dossier franchit les étapes de sélection, jusqu'à ce qu'il fasse partie des trois finalistes soumis au jury. Les projets étaient anonymes. Mais une fois que le jury découvrit qu'il s'agissait de CharlElie, il lui a été reproché son statut de chanteur et à aucun moment le jury n'a examiné son projet. « C'était la négation de tout ce que j'avais tenté depuis toujours ».

Cet événement est donc la raison de son départ pour New-York. CharlElie peut développer là-bas avec liberté sa peinture et son Art qu'il considère dans son pays comme trop défini par l'influence de sa "notoriété musicienne".

Depuis 2004, en exil volontaire, parti pour renaître et continuer de pratiquer l'Art « comme une religion » dans cette ville « comme Babel », entraîné dans un mouvement perpétuel. Hyper productif, en phase avec le monde, il dessine, peint, photographie, récupère, transforme ce qui l'entoure.

Aujourd'hui dans la même logique ne dit-il pas, plein de ressources : « Je suis parti pour me reconstruire, me réinventer ».

En tant que musicien, CharlElie a composé 17 bandes originales de films (dont notamment celle de Tchao Pantin).

Il a publié une quinzaine d'ouvrages de réflexions, de dessins et de photos dont le beau livre "New York by CharlElie" paru le 11 mars 2009 aux éditions du Chêne.

Il a réalisé des affiches pour le tennis et soutenu la candidature de Paris pour les jeux Olympiques Paris 2008. Il a dessiné des logos (comme celui de la région Lorraine), conçu le design de montres et créé une collection de chaussures sous la marque "ChElie".

CharlElie a exposé ses peintures, photos et dessins, en France, en Belgique, en Suisse, aux Etats-Unis.

Membre ou président de jury dans différents festivals de films, ou d'Arts, ou de Musique (comme le festival du Film américain de Deauville 2007, Beaubourg Art Pocket Film, 2006, Québec Festival d'été, Cannes Festival des Vidéos Clips 1998 etc...)

Participe à de nombreuses Conférences, exposés et Commission dont la commission Européenne sur l'Art and la Culture en 2000, conférence Ars Multimédia 1995, sur l'Influence d'internet dans le commerce de la culture en 1996.

En 2004 il participe aux premières « Conversations Essentielles » « Foi & Culture » Paris puis en 2008 sur le thème de la Création et en 2009 « Conversations Essentielles » sur le thème : «Maître de son destin», Paris

1 Commentaire Total

  • ILAN
    Par : pat, Posté le : 01 May, 19:03:18
    CETTE CHANSON EST UN HOMMAGE A CE GARCON QUI NE MERITAIT PAS DE DISPARAITRE CE CITOYEN DU MONDE HEUREUX DE VIVRE LA SEULE RAISON DE SON MEURTRE EST D'ETRE JUIF J'ESPERE QUE CETTE CHANSON FERA PRENDRE CONCIENCE QUE LA BETISE HUMAINE EXISTE ET QUE SON MEUR
Pour poster un commentaire vous devez être membre d'Israstage. Pour vous inscrire (gratuit) cliquez ici: Inscription
Loading...
Please wait...