Banner Holder

Add to favorites Or Koskas rss

Genre : French


Or Koskas a deux amours : Jérusalem et Paris, deux villes lumières. Il a puisé chez l’une ses aspirations à la paix, chez l’autre les sons mélodieux de la langue de Molière.

Né à Jérusalem de parents français, il a grandi aux sons de la musique classique, grande passion paternelle, et des divers courants pop anglais, américains et français. « La musique était très présente à la maison, je connaissais par cœur les Beatles ou Cat Stevens et je m’évadais en écoutant  Pink Floyd. Mes grandes sources d’inspiration ont été Michael Jackson et Paco de Lucia, selon moi deux génies de la musique.

Pourtant, Or sentait se forger en lui son amour  pour la chanson française alors qu’il écoutait Goldman, Berger, Cabrel, Dion et Sanson ou encore Montand, Aznavour et Piaf…Bilingue, il en appréciait les subtilités et les mélodies toutes particulières de chaque mot.

Aujourd’hui Or est musicien, chanteur-compositeur. Lui-même guitariste et pianiste, il s’entoure des meilleurs musiciens.

« La musique c’est ma vie ! Je n’exagèrerais pas en disant que c’est la nourriture de l’âme ou le langage des Dieux…D’aussi loin que je me souvienne, elle m’est indispensable. »


Or a commencé très jeune ces études musicales : enfant, au conservatoire puis au collège et lycée de l’Académie de musique à Jérusalem. Sa formation principale est la guitare classique et il remporta ses premiers concours dès l’âge de douze ans
 en interprétant Bach ou Villa-Lobos.

En 2008, son destin croise celui du musicien Nate Shavin. De leur amitié et de leur talent, un projet prendra forme : composer un album français produit sur une musique allant du baroque aux sons électroniques modernes. Or écrit, compose et interprète, Shavin produit. Trois premières chansons vont ainsi naitre : « Pourquoi Pas ? », remarquable message de paix interprété par un Or poignant. Leur duo franco-anglais « Attention au cœur » : un rap qui met en garde contre le rythme fou de notre société. Puis « Nuit des Temps », chanson d’amour, de son grand amour, si beau, mais qui appartient déjà au passé »…

L’artiste a aussi participé à un festival sponsorisé par Radio 88FM, sa chanson en hébreu «Litouf Hashkia » est rentrée aux hit-parade sur la station de radio Reshet Gimel.  et il à réalisé son premier clip sur sa chanson "Take your Way" en Juillet 2014. 

 

 

Lorsque leur chemin se sépare, Or composera à Paris avec son ami Samuel Leroy (auteur pour Isabelle Aubert) « Être moi-même, Mon frère d'armes, Partout nulle part et Chocolat » - et « Qu'importe» signé part Fabien Boeuf.

 

Il vient d’achever  l’inédite « Cassijay ». En l’évoquant, sa voix se voile et son regard, déjà si naturellement intense, prend une lueur toute particulière. Il n’en dira pas plus, seul son sourire troublé trahira son émotion.

 

Les titres de son album "Partout Nulle Part " ont également été diffusés sur différentes chaines de radio françaises (France Bleu, Dynamic, Atomik, Radiolovestars etc..) , Israéliennes (Kol Israël, Radio Jerusalem, Radio Sol, 88Fm etc…) et américaines (PRX, Baltimore etc...) 

 

D'autre part, Or s'est produit sur des scènes prestigieuses, telles que Le Palais des Congrès, La Cigale, Le Réservoir et Le Casino de Paris aux côtés de célébrités françaises et étrangères;

 

Les derniers mois ont été pour Or plus que productifs. Outre de nouvelles compositions, il continue son travail afin de compléter son projet musical ; Il s'est  très rapidement constitué une petite équipe d’auteurs, de compositeurs, de musiciens ; Les grands paroliers Claude Lemesle (L'été indien) et Jean-Marie Moreau (On écrit sur les murs) lui ont signé des textes « Nous Déjà » et « L'Humanité ».

Il est accompagné de ses musiciens Eliott d'Aurelle de Paladines (Guitare), Adel Aribi (Basse) et Jeannot Cirillo qui était le percussionniste de Coluche.

 

 

« La scène est pour moi une source d’énergie. J’ai besoin de donner au public, c’est pour lui que j’écris. Déjà enfant, durant mes concerts je sentais cette émotion fabuleuse qui unit un artiste à son public. C’est tout simplement du bonheur » Dit-il lorsque qu'il remporte en février 2016 le trophée Balavoine pour le prix du public au Réservoir.  

Pour plus de détails 

www.orkoskas.com

Sa page Facebook: "Or KosKas".

(Album) Deezer : http://www.deezer.com/ artist/ 6548607

Fan Club Officiel : https://www. facebook.com/ groups/291402697886541/?fref=t

 

Be the first to comment

To post comments you should register first, to register click here: SIGN UP !
Loading...
Please wait...